mercredi 13 octobre 2010

Scottsboro boys

Le retentissant procès de Scottsboro s'inscrit dans le contexte de la Grande dépression. En 1931, la situation économique et sociale des Etats-Unis reste très préoccupante: des millions de chômeurs, faim... Tous les Américains subissent les conséquences de la crise, mais les Noirs sont les premiers à être licenciés, chassés de leurs logements et contraints d'errer sur les routes en quête d'une source de revenu ou d'une maigre pitance. En 1934, 17% des Blancs et 38% des Noirs sont incapables de subvenir à leurs besoins.


Caricature sur le procès de Scottsboro (source: Library of Congress).


"Les États Désunis" de Vladimir Pozner, extraordinaire chronique sur l'Amérique de la Grande Dépression écrite en 1936-37, offre de nombreux témoignages d'un racisme encore exacerbé par la misère ambiante. Extrait: "Le Noir souffre en tant que travailleur (...). Il souffre en tant que chômeur. Il souffre aussi en tant que Noir. Il paie davantage pour tout ce qu'il achète, il reçoit moins pour tout ce qu'il offre. Il est le premier à être licencié, le dernier à être embauché. Il n'est pas admis dans la plupart des hôtels et restaurants hors de Harlem. Pour un juge, un accusé noir est coupable d'avance. Mais les jurés noirs sont extrêmement rares. Même dans les prisons de New York, les Noirs sont enfermés à part. Il n'y a qu'au cimetière qu'ils sont enterrés avec les Blancs, les Blancs pauvres, bien entendu."


Lire la suite sur l'histgeobox.


jeudi 2 septembre 2010

La guerre du Pacifique à l'écran.


Sur Samarra, Véronque Servat nous propose une mise en perspective très intéressante des différents films sur la Seconde Guerre mondiale dans le Pacifique. Elle nous parle ainsi des deux films de Clint Eastwood, de la "ligne rouge" Terrence Malick ainsi que de "Pluie Noire" d'Imamura, enfin du Tombeau des Lucioles de Takahata. Lisez son analyse et voyez des extraits avant de vous intéresser à la Série The Pacific, qui sera diffusée à partir de début septembre sur Canal +.

Quitter l'Irlande au XIX° siècle.

Le nouveau programme d'histoire de seconde invite à s'intéresser à "la place des populations de l'Europe dans le peuplement de la Terre". Sur l'histgeobox, nous nous y intéressons grâce aux chansons aux conséquences politiques et sociales de l'importante émigration irlandaise du XIX° siècle au début du XX°..

Entre 1815 et 1930, 18 millions de Britanniques quittent leur terre natale pour aller s'installer sur d'autres continents, en particulier vers l'Amérique.

* La "maladie de la pomme de terre" (mildiou) entraîne une terrible famine qui tue et précipite sur les chemins de l'exil des milliers d'Irlandais. La chanson "old Skibbereen" chantée par les Sinead O'Connor nous permet de revenir sur ce drame national.


Tenanciers irlandais chassés de leurs terres par les propriétaires.

* Ces migrations de la misère se déroulent dans des conditions terrifiantes. L'entassement, le manque d'hygiène et les organismes affaiblis par les carences alimentaires font des navires de véritables mouroirs dont les Pogues parlent dans leur morceau "Thousands are sailing" (à venir).

* Une fois arrivés à destinations, les Irlandais occupent les postes les plus ingrats. La version de la chanson traditionnelle "Poor Paddy on the railway", interprétée ici par les Pogues, évoque l'existence difficile d'un Irlandais obligé de travailler sur les lignes de chemins de fer en construction en Angleterre (Liverpool, Leeds...).

* Les immigrants aspirent à vivre dignement et si possible à s'enrichir. Pourtant, les conditions d'existence s'avèrent la plupart du temps très difficiles pour les migrants, bien loin du pays de cocagne vanté par les compagnies maritimes. Outre la douleur du déracinement, ils souvent accueillis avec réticence, voire victimes de xénophobie:

- La chanson "No Irish need apply" ("pas besoin d'Irlandais", à venir) illustre l'hostilité des Américains de "souche" envers les nouveaux venus.

- Les paroles du morceau "Don't bite the hand that's feeding you" (à venir) rendent perceptibles le racisme dont sont toujours victimes les immigrés au début du XX°.

mercredi 25 août 2010

Le corbeau de Tulle (1917-1922).


Une affiche du Corbeau, le film de Henri-Georges Clouzot.



Pendant près de cinq ans, un corbeau sema le trouble dans la ville de Tulle en instillant le poison des lettres anonymes. C'était entre 1917 et 1922. Retrouvez cette histoire étonnante et ses prolongements étonnants sur l'histgeobox.

lundi 7 juin 2010

Chansons anarchistes.


La musique populaire et les chansons deviennent un enjeu important au XIXè. En 1896, le syndicaliste révolutionnaire Fernand Pelloutier invite ainsi les artistes à combattre la société bourgeoise: "Poètes et musiciens, lancez les strophes vibrantes qui éveilleront dans l'âme des humbles l'impatience de leur servage, et, aux heures trop fréquentes du découragement, renouvelleront l'ardeur des forts". De nombreux chansonniers, favorables aux idées libertaires, composent, offrant au mouvement un très riche répertoire, sans cesse enrichi au fil des événements. Après avoir brièvement présenté quelques titres emblématiques, nous revenons sur les idées anarchistes en général, avant de nous focaliser sur les attentats qui secouent la France entre 1892 et 1894.


Lire la suite sur Samarra.


mercredi 26 mai 2010

Histoire des tirailleurs sénégalais en musique.


Garde d'un ouvrage d'art. Tonkin (vers 1953).



- La création du corps des tirailleurs sénégalais, leur rôle dans la conquête coloniale en Afrique, puis leur engagement en Europe au cours de la grande guerre:


1. Félix Mayol: "Bou Dou Ba Da Bouh".


- Les tirailleurs en tant que sentinelles de l'Empire dans l'entre-deux-guerre, puis à leur participation à la deuxième guerre mondiale:


2. C.A.M.P.: "Hosties noires".


- Le massacre du camp de Thiaroye, le 1er décembre 1944, qui reste un symbole fort de l'injustice coloniale et des promesses non tenues par la France.


3. C.A.M.P.:"Thiaroye".


- L'engagement des tirailleurs africains dans les guerres coloniales jusqu'à la dissolution du corps avec les indépendances. Désormais la mémoire des tirailleurs est une mémoire vive.


4. Zao: "Ancien Combattant".




jeudi 13 mai 2010

Entretien avec les auteurs de "Championzé, une histoire de Battling Siki".

http://2.bp.blogspot.com/_Dp3OTvAl7Rg/S07A_uTfBsI/AAAAAAAAAFg/ZrZPOOzL6Lk/s400/flyer+championz%C3%A9+nu+.jpg

Les auteurs de la BD "Championzé, une histoire de Battling Siki" (sortie cette année chez Futuropolis) ont eu la gentillesse de répondre à nos questions. Ils nous permettent ainsi de mieux comprendre les étapes de "fabrication" d'une bande dessinée.

Entretien avec le scénariste, Aurélien Ducoudray.

Entretien avec le dessinateur, Eddy Vaccaro.

jeudi 22 avril 2010

1922: Battling Siki triomphe de Georges Carpentier...

http://www.phylactu.fr/couvertures/Championze_01.jpg



Champion du monde à 25 ans, Battling Siki ("rusé" en wolof) fut le premier africain à remporter un titre mondial de boxe. Jusqu'à récemment, il fut pourtant largement oublié en France...


Ce parcours exceptionnel, contrarié par le racisme bonasse de l'entre-deux-guerre, est à découvrir sur Samarra.

dimanche 18 avril 2010

Les tirailleurs sénégalais dans la chanson coloniale.

Avec l'appel aux troupes coloniales, notamment aux tirailleurs sénégalais, la grande guerre constitue un tournant. Elle permet aux métropolitains de découvrir et donc de mieux connaître les populations des colonies venues servir la patrie. Leur présence prolongée en Europe modifie l'image des Noirs.
Une fois la surprise de la découverte de ces individus à la peau sombre, les Français découvrent des hommes, très différents des "sauvages" exhibés et mis en scène dans les expositions coloniales ou décrits dans la presse.

Tirailleurs sénégalais, retour du front. Peinture, 1915.

Si la connaissance de l'autre progresse incontestablement avec la venue des troupes noires en métropole, le paternalisme reste toutefois omniprésent. Le caractère primitif s'atténue et l'image du grand enfant redevient prégnante, celle du bon nègre doux, sociable, naïf et rigolard. Marc Michel écrit: " la représentation très négative du noir sauvage, étrange, barbare, s'ajouta, plus que ne se substitua, une autre image, celle nu Noir "bouffeur de Boches, mais "grand enfant " et "brave tirailleur à la chéchia."

La chanson contribue à véhiculer ces représentations. Les populations noires sont ré- humanisées, mais toujours dans une perspective raciale et infériorisante. Les stéréotypes abondent dans la plupart des morceaux évoquant les troupes indigènes, notamment ceux consacrés à la force noire, qui fascine tout particulièrement. Une chanson coloniale créée en 1913 l'illustre parfaitement: Bou Dou Ba Da Bouh, interprétée par Félix Mayol.

Nous vous en parlons plus largement sur l'histgeobox.

lundi 12 avril 2010

Marc Michel: "Fachoda" et "Essai sur la colonisation positive".

Sur Samarra, nous nous intéressons aux deux derniers ouvrages de marc Michel, historien spécialiste de la colonisation.


- Dans "Fachoda, guerre sur le Nil", sorti en début d'année chez Larousse dans la collection L'histoire comme un roman, il revient sur un épisode oublié de la conquête coloniale au cours duquel la France et l'Angleterre furent à deux doigts de se faire la guerre (nous revenons largement sur l'événement dans l'article).

http://1.bp.blogspot.com/_TmUPFrRGwMw/S7x_Ne85cMI/AAAAAAAAAug/VLyQoCOzZts/s1600/9782035848321.jpg

- Son "Essai sur la colonisation positive" (le titre de l'ouvrage ne doit pas prêter à confusion) revient sur l'histoire coloniale et souligne sa complexité et sa diversité. Il s'intéresse en particulier à la rencontre, partielle et complexe, entre les Africains et les Européens depuis l'abolition de la traite jusqu'à l'apogée de la domination coloniale au cours de l'entre-deux-guerre. Il y récuse toute vue unilatérale, la propension à juger du passé selon les critères moraux d'aujourd'hui.


Lire la suite sur Samarra.

mercredi 7 avril 2010

1907: les fièvres du Midi rouge.

Les Mutins du 17è installés devant le théâtre de Béziers.


Le Midi viticole traverse une très grave crise économique et sociale dans les premières années du XXème, en raison, principalement d'une surproduction chronique. En 1907, la situation prend un tour politique avec des appels à la grève fiscale et aux démissions des municipalités.


Cette révolte teint en haleine l'opinion publique fascinée par la durée, l'ampleur d'un mouvement unanimement suivi. Elle constitue aussi la dernière grande révolte paysanne en France qui contribue en outre au glissement politique vers la gauche de la région lors des scrutins de 1908 et 1914. Cependant, contrairement à ce qu'affirme une légende tenace, la révolte du Midi n'est ni un mouvement de classe ni un mouvement régionaliste occitan. Il s'agit avant tout d'un mouvement de désespoir lié à la surproduction et à l'effondrement des cours du vin, qui conserve un aspect « républicain » tant par ses participants, ses modes d’action et son issue.


Nous revenons sur ces événements et la chanson que Montéhus compose en hommage aux mutins du 17e sur l'histgeobox.



mercredi 17 mars 2010

Réviser les chef-d'oeuvre de la peinture en musique: solutions.

La boîte de production l'Ogre a réalisé un clip particulièrement réussi et original. Il propose une galerie de chefs d'oeuvre de la peinture, de Vinci à Warhol, revus et corrigés par les membre du groupe parisien Hold Your Horses ! qui incarnent les protagonistes de ces tableaux.




Nous vous proposions il y a quelques jours d'identifier ces tableaux et leurs auteurs.


Comme promis, voici les solutions.

dimanche 14 mars 2010

Bruce Springsteen: "the ghost of Tom Joad".

Une femme de ménage posant devant le drapeau américain (réinterprétation du tableau American Gothic de Grant Wood).


Pour sa première contribution à l'histgeobox, Véronique Servat s'intéresse à l'Amérique des laissés pour compte, premiers à subir les conséquences des crises économiques. Après le krach de Wall Street en 1929, Woody Gutrhie en fait les principaux protagonistes de ses chansons engagées. Or, près de soixante ans plus tard, Bruce Springsteen dresse, dans son album "the Ghost of Tom Joad", un portrait tout aussi accablant de son pays...


L'article passionnant est à lire sur l'histgeobox.

mercredi 10 mars 2010

Réviser les classiques de la peinture en musique...

La boîte de production l'Ogre a réalisé un clip particulièrement réussi et original. Il propose une galerie de chefs d'oeuvre de la peinture, de Vinci à Warhol, revus et corrigés par les membre du groupe parisien Hold Your Horses ! qui incarnent les protagonistes de ces tableaux.



Voilà un excellent moyen de réviser ses classiques! Chiche? Nous vous proposons d'identifier ces tableaux et leurs auteurs en commentaire. La solution dans quelques jours.


En attendant, à vous de jouer sur Samarra...