mardi 30 septembre 2008

Quoi ma gueule? Qu'est-ce qu'elle a ma gueule?



Une série de célèbres portraits de "Présumés coupables", enregistrés selon le principe de l'anthropométrie judiciaire, mise au point en France en 1881 par Alphonse Bertillon, est présentée en deux expositions et réunie dans un album.

Lire la suite de l'article .

dimanche 28 septembre 2008

Les principaux courants picturaux de l'Age industriel.

Vous retrouverez ci-dessous le diaporama projeté en classe.


Uploaded on authorSTREAM by bricabraque

Fantomas.




En 1911, Pierre Souvestre et Marcel Allain publient une première aventure de Fantômas, «maître du crime et de l'effroi». 32 épisodes suivront, mettant en scène le criminel traqué inlassablement, mais sans succès, par l'inspecteur Juve et le journaliste Fandor.

Ces histoires rencontrent un immense succès jusqu'à la Première Guerre mondiale. Elles sont d'ailleurs adaptées au cinéma par Louis Feuillade, ce qui leur vaut une reconnaissance mondiale. Fantômas est devenu un véritable mythe. Surtout, la série en dit beaucoup sur la société de l'époque.

Arte propose ce soir (dimanche 28 septembre), un documentaire à ce curieux personnage.ARTE DIMANCHE 28 SEPTEMBRE 2008 DE 22H25 À 23H25 (60')

jeudi 18 septembre 2008

Diaporama: Penser la société industrielle.

Pyramide du système capitaliste, 1911. Caricature publiée par le journal de l'association des Travailleurs industriels du monde (Industrial workers of the world), une organisation syndicaliste révolutionnaire fondée en 1905 à Chicago.

De haut en bas: Capitalisme / Nous vous gouvernons ("we rule you") / Nous vous dupons ("we fool you") / Nous tirons sur vous ("we shoot at you") / Nous mangeons pour vous ("We eat for you") / Nous travaillons pour vous et alimentons tout le monde ("We work for all we feed all").


Uploaded on authorSTREAM by bricabraque

Partez à la découverte de la mafia avec L'Histgeobox.

Je ne vous présente pas Akhenaton (c'est ici M. Augris qui parle), membre du groupe de rap IAM, qui mène en parallèle une carrière solo plutôt réussie comme en témoigne l'album Métèque et Mat sorti en 1996 dont est issue ce titre. Akhenaton nous raconte la vie d'un membre de la Mafia. En le suivant, nous découvrons l'histoire de cette organisation.

Lire la suite de l'article et écouter le morceau sur L'histgeobox.

mardi 16 septembre 2008

Les Temps modernes de Chaplin.




Charles Chaplin réalise les "Temps modernes", en 1936. Son personnage de Charlot bénéficie déjà d'une extraordinaire popularité. Il invente son personnage de vagabond au grand cœur deux décennies plus tôt, à la veille de la grande guerre. Charlot incarne la souffrance de tous les déshérités. Les "temps modernes marque la dernière apparition de Charlot à l'écran , dans un contexte nouveau pour lui, celui de la Grande Dépression. Le chômage de masse coïncide alors avec mécanisation industrielle.

Lire la suite de l'article

Diaporama sur la société indusrielle.

Gustave Caillebotte: "Un balcon, boulevard Haussmann" (1880).


Uploaded on authorSTREAM by bricabraque


Ci-dessous, le diaporama en deux parties (pour des raisons de poids des fichiers) sur la société industrielle.

Première partie: une population plus nombreuse et plus mobile / les transformations des villes / les dominants (aristo' et bourgeois).

Deuxième partie: les dominés (ouvriers, paysans et classes moyennes).

A suivre les idéologies de l'Age industriel.

dimanche 14 septembre 2008

Il y avait une ville.


Hiroshima, trois jour après la bombe.


L'utilisation de l'arme atomique en 1945 provoque un traumatisme moral reste immense. La foi en la science et en le progrès est mise à mal par l'utilisation de cette bombe. De nombreux artistes se sont intéressés à ces bombardements, à l'instar de Claude Nougaro qui décrit, dans sa chanson "Il y avait une ville", une ville dévastée par une explosion nucléaire. Il fait bien sûr référence ici à Hiroshima et Nagasaki.


Lire la suite de l'article et écouter le morceau sur L'Histgeobox.

Le journal de guerre de Léon Werth.


Léon Werth reste un écrivain injustement méconnu.Son œuvre s'avère pourtant particulièrement riche et variée. Ici, nous nous intéresserons en particulier au journal qu'il rédigea de 1940-1944.

Le livre du mois est à découvrir sur Lire-Ecouter-Voir.

jeudi 11 septembre 2008

10 octobre 1913: l'inauguration du canal de Panama.


Le tracé du canal sur une carte ancienne.

L'industrialisation
a des retombées importantes sur d'autres secteurs d'activités comme l'agriculture et les transports. Ainsi les échanges maritimes interocéaniques sont stimulés par les steamers, puis par le percement des canaux transocéaniques comme celui de Suez (en 1869) ou celui du Panama. L'ouverture de ce dernier un gain de temps énorme pour les navires marchands qui n'ont plus à contourner l'Amérique du sud, ni à affronter les eaux périlleuses du Cap Horn.

La construction du canal commence en 1880. Les Français, menés par Ferdinand de Lesseps se lancent les premiers dans l'aventure. Or, en 1893, les travaux cessent car le chantier du canal est devenu un terrible mouroir. Ainsi, 22 000 ouvriers décèdent entre 1881 et 1889, des suites de la fièvre jaune. Les Etats-Unis rachètent alors les chantiers à la France et relancent les travaux en 1904. La situation sanitaire des chantiers reste préoccupante puisque 5600 ouvriers meurent encore entre 1904 et 1914. Le canal est officiellement inauguré le 10 octobre 1913, mais il n'est officiellement ouvert que le 15 août 1914.
Le transit du cargo Ancon, le 15 août 1914.

En échange de 10 millions de dollars, le Panama concède aux Etats-unis l'usage à perpétuité du canal, avec une zone de 8 km sur chaque rive, ainsi que "la totale souveraineté sur l'ensemble". Si le Panama obtient la rétrocession du canal en 1999, il est toujours considéré comme une voie d'eau intérieure par les Etats-Unis. D'ailleurs, les navires battant pavillon américain disposent d'une priorité de passage. Aujourd'hui, environ 30 bateaux traversent le canal chaque jour.

Liens:
-
"15 août 1914 ... Inauguration du canal de Panama", un article approfondi.
- "Le destin du Panama passe par son canal". L'économie pays dépend en effet fortement des recettes engendrées par les droits de passage.

mercredi 10 septembre 2008

Emission de radio : “L’histoire et moi” consacrée à la Grande Guerre

photo : Le carnet de Pierre Rouquet

L’émission de France Inter "L'histoire et moi" du 30 août dernier recevait André Loez (historien spécialiste de la grande guerre et animateur du Crid 14-18, site de référence sur la grande guerre, mais aussi professeur au lycée Georges Braque). Le principe de l’émission “L’histoire et moi” de Sandrine Mercier et Laurence Giordano est de confronter l’histoire vécue au regard des historiens: ici, la discussion porte sur le soldat Pierre Rouquet, combattant de Verdun et du Chemin des Dames, qu’évoquent son petit-fils et son arrière-petite-fille à partir de documents sonores qui sont commentés et discutés ensemble.

Écouter l’enregistrement mp3 (clic droit pour télécharger).

Le site de l'émission.

Le site du CRID 14-18.

A paraître: André Loez, Rémy Cazals
"La vie dans les tranchées de la guerre 1914-1918", Cairn Editions.

Le 6 août 1945: Hiroshima réduite en cendres.


En Asie, le Japon s' empare de la Mandchourie dès 1931, puis d’une partie de la Chine. Il aspire désormais au contrôle du Pacifique, ce qui les pousse à attaquer par surprise la flotte américaine à Pearl Harbor (7 décembre 1941). Les Etats-Unis entrent alors dans le conflit. Dans un premier temps, le Japon vole de victoire en victoire et réalise la conquête de la plupart des îles du Pacifique. La surprise de l'attaque désarçonne les Etats-Unis, incapables de riposter et il faudra attendre encore longtemps avant que l'effort de guerre de l'industrie américaine ne porte vraiment ses fruits sur le terrain militaire.


En tout cas, au début de l'année 1945, les Etats-Unis ont repris le contrôle de la majeure partie du Pacifique. Les Américains adoptent la stratégie des « sauts de mouton », qui consiste à se rapprocher du Japon en progressant d’île en île. En juin 1945, ils ont fait la conquête de la plupart des îles du Pacifique jusqu’à Okinawa. Ils menacent directement l’archipel japonais, qui subit d’intenses bombardements. mais la guerre s'éternise, les pertes humaines se comptent par milliers. La flotte américaine subit de nombreuses provoquées par les kamikazes fanatisés. Les Américains redoutent par dessus tout le débarquement sur les principales îles de l'archipel nippon et redoutent des pertes très lourdes face à une population hostile et fanatisée.



L'équipage du bombardier Enola Gay, chargé de larguer la bombe sur Hiroshima.


Pour mettre fin à la guerre le plus vite possible, le président américain Truman décide d’utiliser deux bombes nucléaires. Dans le cadre du projet Manhattan, les Etats-Unis mettent au point, dans le plus grand secret, une bombe à l'uranium et deux autres au plutonium. Les premiers essais s'avèrent très concluants. Après l'envoi d'un dernier ultimatum aux Japonais, le président Truman (qui ignorait encore tout du projet Manhattan quelques semaines plus tôt!!) décide d'utiliser la bombe atomique. La première est lancée sur Hiroshima, le 6 août 1945, à 8h 15. Une gigantesque bulle de gaz de plus de 300 mètres de diamètre se forme aussitôt après l'impact. Hiroshima est détruite à 60%. Les incendies embrasent la ville (au coeur de l'explosion, la température au sol atteint 4000 °C) . on compte 80 000 morts, 70 000 blessés sur les 330 000 habitants que compte la ville.



Victime des bombardements.


Le 9oût, une nouvelle bombe touche Nagasaki. 75 000 personnes périssent sur le coup (pour une population totale de 240 000 habitants). Dans les deux villes, le nombre de victimes grimpe rapidement dans les semaines qui suivent les bombardements. Les bombes continueront même à tuer pendant des décennies à cause des malformations et maladies liées à la radioactivité.



La capitulation japonaise.


Abasourdies par la violence d'une attaque qu'elles n'avaient pas vu venir, les autorités japonaises capitulent sans condition le 2 septembre 1945. Yoshijiro Umezu, commandant en chef des armées japonaises signe cette capitulation à bord du Missouri, un navire américain.


* Fallait-il utiliser la bombe?


Les arguments pour l'utilisation de la bombe:


- la volonté de résistance acharnée des Japonais risquait de prolonger ce conflit et d'alourdir considérablement le bilan humain.


- Du côté américain, on souhaite avant tout limiter le nombre de GI's tués. La découverte des crimes de guerre japonais (camps de concentration, massacres et viols collectifs) n'incite pas non plus à la clémence. Il convenait aussi de laver l'affront de Pearl Harbor. Par la même occasion, le recours à cette arme est aussi une démonstration de force pour les Etats-Unis.



Les victimes des radiations marquées dans leurs chairs.


Les arguments contre:


- Beaucoup d'observateurs regrettent que les Américains n'est pas utiliser leur nouvelle arme sur une cible inhabitée (une île déserte par exemple), même si il n'est pas évident que cela aurait suffit à convaincre les autorités nippones de capituler.


- Scientifiques et philosophes, entre autres, estimèrent qu'une démocratie ne pouvait utiliser de telles armes. Le débat porte aussi sur le fait de savoir si ces bombardements ne sont pas des crimes de guerre.


- D'autres considèrent que le Japon était alors aux abois et qu'il ne pouvait se permettre de prolonger cette guerre. Dans ces conditions, l'utilisation de la bombe ne s'imposait pas.


* Le traumatisme moral reste immense en tout cas. La foi en la science et en le progrès est mise à mal par l'utilisation de cette bombe. De nombreux artistes se sont intéressés à ces bombardements:


- Masuji Ibuse avec son roman "Pluie noire" (1966).


- "Hiroshima mon amour" (1960) de Marguerite Duras revient sur les effets de la bombe et les victimes. Alain Resnais adaptera d'ailleurs le scénario au cinéma.



Little boy, la bombe A qui fut larguée sur Hiroshima.


Liens:


- Un très bon (et beau) site sur ces bombardements.


- "Hiroshima: le big bang".


- Pour en savoir plus sur le contexte et les derniers jours de cette guerre: le tombeau des lucioles, un film d'animation des studio Ghibli's.


mardi 9 septembre 2008

La ballade d'Ira Hayes.

La fameuse photo (controversée) de Joe Rosenthal qui montre un groupe de soldats américains dressant la bannière étoilée lors de la bataille d'Iwo Jima. Ira Hayes se trouve en dernière position sur le cliché.


Ira Hayes est un Indien Pima d’Arizona, engagé dans les marines en 1942. Au court des derniers mois d'affrontement de la guerre du Pacifique, il fut largué en 1945 sur l’île d’Iwo Jima et parvint avec 5 autres marines à planter le drapeau américain sur le mont Suribachi.

Lire la suite de l'article et écouter le morceau sur L'Histgeobox.




mercredi 3 septembre 2008

Diaporama sur les transformations économiques de l'âge industriel.

Voici le diaporama utilisé en cours sur le premier chapitre d'histoire:"les transformations économiques de l'âge industriel".


Uploaded on authorSTREAM by bricabraque

Pour le téléchargez, cliquez ici.

mardi 2 septembre 2008

Liens et documents utiles: l'Age industriel.

"Je vous présente un petit gaillard qui nous donnera bien de la satisfaction ! Hier, il s'est
mis à pleurer en me voyant faire la paye aux ouvriers !"

Caricature : "Le bourgeois" publiée dans L'Assiette au beurre (1906).

- Des documents divers, mais intéressants sur ce chapitre.

- "Le Creusot ou Schneiderville?" sur un des nombreux blogs d'E. Augris.

- Le nord de la France: du passé industriel aux réalisations d'aujourd'hui (site de l'académie de Limoges).

- Une chronologie sur les deux grandes industrialisations.

* Sur le blog première de M. Augris:

- Paris d'est en ouest, de gauche à droite et d'hier à aujourd'hui.

- Paris 1900 : haussmanisation, embellissement et transformations.

- Abus de position dominante et "révolution commerciale" à la fin du XIXème siècle.

- 1855 : Bessemer met au point son convertisseur de fonte en acier.

- 1854 : Naissance de l'ascenceur moderne.

Les principales innovations de l'âge industriel.


Voici une frise chronologique sur les principales innovations de l'Age industriel.

Cliquez sur les rectangles afin de lire les légendes. Pour des raisons pratiques, la date du calendrier retenue pour ces inventions est fixée ici, par défaut, au 1er janvier.